Startups – 10 questions à poser à un entrepreneur avant d’investir

Dans l’optique de réduire le risque lié à vos investissements, il faut vous assurer de diversifier votre portefeuille, investir dans des entreprises dont les stades de maturité sont différents mais également appartenant à différents secteurs d’activité.
D’autres éléments, inhérents à chaque projet, doivent également guider votre décision. Comment les déterminer ? Quelles sont les questions essentielles à poser à un dirigeant d’entreprise ? Comment évaluer sa capacité à développer son entreprise de façon pérenne ?

Read More

Startup Program Maroc

Le projet vise l’accélération du développement de l’écosystème des start-ups au Maroc et la mise en place d’une vitrine du secteur à l’international, en fédérant les différentes parties prenantes autour d’une plateforme digitale accompagnant les start-ups tout au long de leur cycle de vie, en y intégrant des mesures concrètes en faveur de leur développement.

Read More

Start-up «L’innovation jouera un rôle déterminant pour la reprise économique»

Salma Kabbaj : L’écosystème start-up a effectivement subi de plein fouet la crise de la Covid-19, qui a amplifié les difficultés habituelles d’accès au marché. En effet, dans un contexte d’incertitude, beaucoup d’entreprises ont mis en stand-by leurs programmes d’innovation et ont adopté une posture plus frileuse par rapport à la mise en place de nouveaux partenariats, en particulier avec les start-up.

Read More

Les TPME représentent 93% des entreprises marocaines en 2019

La structure des entreprises au Maroc est à 93% constituée de très petites et moyennes entreprises (TPME), contre 7% de grandes entreprises (GE), selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).
Les TPME se répartissent entre les très petites entreprises (64%) et les petites et moyennes entreprises (29%), selon les résultats de l’enquête nationale menée par le HCP auprès des entreprises en 2019.

Read More

Les 7 piliers de la sagesse pour réussir à l’export, Internationaliser et exporter

« L’export ne doit pas être vécu comme une simple recherche de débouchés, mais comme une véritable ambition de l’entreprise de devenir internationale », commence Frédéric Rossi, directeur général délégué export de Business France, structure qui accompagne chaque année 10.000 entreprises dans leurs démarches à l’export. Vous aurez donc intérêt à préparer, impliquer et engager le maximum de personnes possibles sur toute la chaîne de valeur de votre entreprise. Tous les salariés doivent se sentir investis et devenir des supporters de cette nouvelle ambition.

Read More

Kiosque360. Accompagner les entreprises marocaines dans leur internationalisation n’est pas une mince affaire. Pourtant, certains acteurs accompagnent leurs clients marocains principalement en Afrique. Cet article est une revue de presse du quotidien Les Inspirations ECO.

L’encouragement de l’internationalisation des entreprises marocaines est en marche. Les récentes mesures mises en place (relèvement à 200 millions de DH du plafond des fonds destinés à l’internationalisation de l’investissement ou l’extension à 1 million de DH au profit des investisseurs nationaux voulant opérer sur le marché international) en sont la preuve concrète.

Dans son édition du jour, Les Inspirations ÉCO relève toutefois que «cette entreprise n’est pas des plus aisées». Au point de constater la naissance de plus en plus de cabinets de conseil pour leur faciliter la tâche. Leur mission: «accompagner les entreprises internationales dans l’étude des marchés africains et dans l’identification de cibles d’acquisition en Afrique».


Le quotidien soutient que le continent recèle un potentiel énorme pour les entreprises marocaines. Or, il constate que ces cabinets n’accompagnent que peu de sociétés marocaines sur l’Afrique, faute d’être connue au Maroc. Il note également que sur les entreprises marocaines qui sont présentes ou qui y réalisent des transactions commerciales, peu sont des PME. «Même au niveau des grands groupes, lorsqu’on analyse les parts de marché à l’export détenues sur le continent africain (tous domaines confondus), on se rend compte que les entreprises marocaines exportent principalement sur Djibouti, le Sénégal, la Mauritanie et la Côte d’Ivoire», confirme-t-il.

D’ailleurs, «ces quatre pays représentent pratiquement 50% de leur volume à l’export en 2019». Le journal avance une méconnaissance du marché africain comme cause. Il soutient que «l’évolution du marché africain impose flexibilité et capacité d’adaptation aux changements». D’où la nécessité pour les PME marocaines de se mettre à niveau pour pouvoir affronter ce marché.


Les Inspirations ÉCO rappelle les énormes opportunités de développement présentes sur les autres pays du continent dans un contexte où le commerce intra-africain croît à un rythme rapide. Le tout favorisé par la signature de l’accord commercial sur la zone franche continentale africaine qui engage les pays à supprimer les droits de douane sur 90% des marchandises.

Parallèlement, il remarque un changement de comportement des consommateurs et un engouement pour les produits africains à l’extérieur. «Ce positionnement favorable peut être un bon levier pour les entreprises marocaines afin de saisir les nombreuses opportunités qu’offre le continent, notamment pour accéder à de nouveaux marchés, s’approvisionner en intrants à des coûts permettant une meilleure compétitivité de nos industries, et pour investir dans des écosystèmes complémentaires à nos métiers mondiaux (automobile, électricité et électronique, textile, agriculture et agroalimentaire)», conclut le quotidien.

Par Rachid Al Arbi

Crédit : Le360

https://fr.le360.ma/economie/internationalisation-des-entreprises-marocaines-difficile-de-franchir-le-pas-253057#:~:text=Internationalisation%20des%20entreprises%20marocaines%3A%20difficile%20de%20franchir%20le%20pas,-Par%20Rachid%20Al&text=Kiosque360.,clients%20marocains%20principalement%20en%20Afrique.

http://wwww.transvelo.com

Si vous avez lu nos articles précédents sur comment trouver des idées de niches et comment évaluer des produits pour la vente en ligne, il se pourrait que vous ayez déjà réussi à trouver quelques idées innovantes de produits. Il pourrait s’agir d’un moment intéressant pour un entrepreneur ; en effet, l’excitation peut vous servir d’élan et vous motiver à considérer plus sérieusement votre idée de produit.

Cependant, très souvent, plusieurs entrepreneurs se découragent et perdent leur élan à l’heure de devoir obtenir ou « sourcer » leurs produits. Que ce soit pour fabriquer votre propre produit ou trouver des fournisseurs auprès desquels acheter en gros, la tâche n’est souvent pas très facile.

Dans cet article, nous allons examiner les fondamentaux du « sourcing » de fournisseurs, de grossistes et de fabricants pour votre prochain projet. Nous allons examiner quelques endroits où vous pouvez faire vos recherches, la manière d’approcher les fournisseurs, et ce que vous devez leur demander.

Les Fondamentaux — Que Recherchez-Vous ?

Dans le cadre de cet article, lorsque nous utilisons le mot fournisseur, nous faisons référence à toute personne qui possède la capacité de vous fournir des produits et du stock. Cela englobe les fabricants, les grossistes et les distributeurs.

Il existe des tonnes de ressources utiles que vous pouvez trouver en ligne simplement en faisant des recherches sur Google. Cependant, avant de commencer, il y a de petites choses que vous devez connaître. 

D’abord, vous devez déterminer quel type de fournisseur vous recherchez. Cela vous aidera à déterminer la terminologie que vous avez besoin d’utiliser pour votre recherche. 

Il y a plusieurs options, les plus courantes étant :

  • Un fabricant pour produire un article qui vous intéresse ou donner vie à votre propre idée de produit.
  • Un fournisseur, qui pourrait aussi être un fabricant, un grossiste ou un distributeur pour acheter des marques et des produits qui existent déjà.
  • Un dropshipper pour fournir des produits et gérer les commandes de produits et de marques qui existent déjà.

Fournisseurs Nationaux ou Étrangers ?

Une question courante qui se pose à l’heure de rechercher des fournisseurs, si vous comptez faire fabriquer votre produit ou l’acheter en gros pour le revendre, est de savoir si vous voulez vous approvisionner dans votre pays ou à l’étranger. L’étranger peut faire référence à tout autre endroit dans le monde, mais généralement, et dans le cadre de cet article, fera référence aux pays asiatiques comme la Chine, l’Inde et Taiwan.

Vous savez probablement déjà qu’il est toujours moins cher d’obtenir vos produits de l’étranger, mais mis à part l’investissement initial et le coût par unité, il y a beaucoup plus de choses à considérer pour prendre votre décision.

Les deux types de sourcing, au niveau national et à l‘étranger, présentent des avantages et inconvénients, que nous allons examiner ci-dessous :

Sourcing ou Approvisionnement au Niveau National

Avantages

  • Meilleurs standards de travail et meilleure qualité de fabrication
  • Une communication plus facile sans barrière linguistique
  • Avantage marketing pour la vente du produit, lié au fait qu’il soit fabriqué sur le territoire national
  • Plus facile de vérifier la réputation des fabricants
  • Délais de livraison moins longs
  • Meilleure protection des droits de propriété intellectuelle
  • Meilleurs sécurité de paiement et recours 

Inconvénients

  • Coûts de fabrication plus élevés
  • Moins de choix de produits (il y a plusieurs articles qui ne sont plus du tout fabriqués en Europe ou en Amérique du Nord)

Sourcing ou Approvisionnement à l’Étranger

Avantages

  • Coûts de fabrication plus bas
  • Plusieurs fabricants parmi lesquels choisir
  • Des services simples d’utilisation comme Alibaba ont facilité la recherche de fournisseurs

Inconvénients

  • Diminution de la valeur perçue du point de vue des consommateurs
  • (Généralement) De bas standards de travail et de fabrication
  • Peu de protection de la propriété intellectuelle
  • Difficultés relatives à la langue et à la barrière de communication
  • Délais de livraison plus longs
  • Différences culturelles dans le domaine des pratiques d’entreprise
  • Procédures liées à l’importation de produits et au dédouanement
  • Moins de sécurité de paiement et de recours

Par Où Commencer Votre Recherche ?

Une fois que vous aurez une idée plus précise de ce que vous recherchez exactement, et aussi des avantages et inconvénients du « sourcing » au niveau national et à l’étranger, par où allez-vous commencer votre recherche ? Naturellement, Internet est le meilleur endroit pour démarrer, mais il y a quelques endroits en particulier qui peuvent vous aider à avancer plus rapidement dans votre recherche.

Annuaires

Les annuaires gratuits de fournisseurs en ligne peuvent constituer certaines des meilleures ressources. Ces annuaires peuvent contenir des profils de centaines ou milliers de fabricants, de grossistes et de fournisseurs. Ci-dessous, nous avons listé quelques-uns des annuaires les plus populaires regroupant des fournisseurs nationaux et étrangers.

Les Profondeurs de Google

Au cours de la dernière poignée d’années, nous nous sommes habitués à pouvoir facilement effectuer des recherches sur Google et à trouver ce que nous recherchions au niveau des premiers résultats de recherche. Cependant, plusieurs fournisseurs n’ont pas suivi le rythme d’Internet, et en particulier, les changements de l’algorithme de Google. Leurs sites web sont généralement vieux, contiennent très peu d’informations, et sont très certainement mal optimisés pour le SEO.

Donc, comment allez-vous trouver des fournisseurs sur Google ? Pour la première fois dans l’histoire, vous allez devoir explorer la page dix des résultats de recherche de Google, et même au-delà. Vous allez devoir utiliser plusieurs termes de recherche. Par exemple, des requêtes de recherche comme « vente en gros », « grossiste » et « distributeur » pourraient être utilisées de manière interchangeable ; donc, vous devrez faire des recherches pour chacune d’entre elles.

Il serait astucieux de vous familiariser avec les raccourcis de recherche de Google (Google’s search shortcuts) pour améliorer la qualité des recherches, et donc les résultats.

Librairie Locale

Vous devriez aussi penser à dépoussiérer votre carte de librairie et vous rendre à votre librairie locale. Plusieurs librairies paient des frais mensuels d’abonnement aux annuaires en ligne d’entreprises et de fournisseurs, comme le Scotts Online Business Directory ; que vous ne pourriez normalement pas consulter, à moins de payer de grandes sommes d’argent. Ces annuaires contiennent les profils de plusieurs fabricants, grossistes et distributeurs situés dans différentes régions du monde ; en fonction de l’annuaire en question.

Assurez-vous d’effectuer un appel à votre librairie locale à l’avance, et de demander si vous pouvez avoir accès à ces types d’annuaires privés. Pour les librairies plus grandes, vous pourriez avoir besoin de discuter avec le service commercial et le département informatique.

Recommandations

Certains des meilleurs prospects peuvent provenir de recommandations de la part d’amis et de membres de famille. Les réseaux sociaux permettent de faciliter la diffusion de votre message, donc, assurez-vous d’utiliser ces canaux.

Alors que vous commencez à découvrir des fournisseurs, même s’ils ne correspondent pas exactement à ceux que vous recherchez, assurez-vous de leur demander s’ils peuvent vous orienter vers la bonne direction. Le fait qu’ils fassent partie de l’industrie en question signifie qu’ils auront sûrement de bons contacts, et plusieurs d’entre eux seront plus qu’heureux de vous recommander quelqu’un qui vous conviendrait mieux.

Autres Conseils De Recherche

Une autre manière de rechercher des fournisseurs de produits est de rechercher des produits par leur code NACE.

NACE fait référence à la Nomenclature statistique des Activités économiques dans la Communauté Européenne, et il est presque certain que chaque industrie et chaque produit auxquels vous pourriez penser sont rattachés à un code NACE qui leur est propre. Quelquefois, les fabricants et fournisseurs pourraient lister leurs produits par le biais de leur code NACE ; ce qui pourrait rendre vos fabricants de produits et fournisseurs plus faciles à trouver, surtout si vous utilisez les annuaires professionnels.

En ce qui concerne l’Amérique du Nord et le Canada, on parle de code NAICS, qui fait référence au système de classification des industries d’Amérique du Nord.

Vous pouvez par exemple trouver l’annuaire NAICS sur Internet :

USA — NAICS Code

Canada — NAICS Code

Demander Un Devis

Une fois que vous aurez trouvé un fournisseur approprié, comment allez-vous l’approcher ?

La question la plus importante que vous aurez est « combien ? ». Mais, avant de vous empresser d’envoyer au fournisseur votre demande de devis (ou RFQ en anglais [Request for a Quote]), prenez quelques minutes pour réfléchir aux sujets dont vous voudriez discuter, et aux questions que vous devriez poser. Le fait de planifier votre e-mail augmentera vos chances de recevoir une réponse, ainsi que les bonnes informations.

Voici quelques questions importantes à considérer pour l’envoi de votre e-mail aux fournisseurs :

  • Quelle est votre quantité minimale de commande ? (Aussi connue sous le nom de MOQ en anglais, « minimum order quantity ».) Vous devez vous assurer que vous pouvez gérer leurs minimums et que vous pouvez vous les permettre. Cette quantité de commande minimum peut varier considérablement en fonction du produit et du fournisseur ; il est donc important d’aborder la question à l’avance.
  • Quel est votre prix d’échantillon ? Vous voudrez probablement inspecter des échantillons avant de passer une commande complète. Le prix des échantillons varie, en fonction du produit et du fournisseur. Quelques fournisseurs qui reçoivent beaucoup de demandes pourraient changer le prix de vente au public et vous envoyer des échantillons à un prix réduit, alors que d’autres vous enverront des échantillons gratuitement.
  • Quel est votre prix de production ? L’une des questions les plus importantes à poser est : « combien va coûter la fabrication du produit ? ». Vous devriez probablement leur demander le prix pour plusieurs quantités, afin de vous faire une idée de leur tarification, et pour savoir comment ils s’y prennent pour effectuer des réductions sur volume pour les grosses quantités.
  • Quel est votre délai de fabrication ? Connaître le délai nécessaire pour produire votre commande est une considération importante, et en fonction de votre domaine d’activité, le temps peut être critique.
  • Quelles sont vos conditions de paiement ? Plusieurs fournisseurs vont exiger des nouvelles entreprises de payer la commande totale à l’avance. Cela est important à savoir puisque le stock représente un coût majeur pour les startups e-commerce. Vous devriez aussi leur demander s’ils offrent des facilités de paiement pour les commandes futures.

Les fournisseurs sont toujours submergés d’e-mails de demande de devis de la part d’acheteurs curieux qui ne sont pas très sérieux ; donc, il n’est pas inhabituel de voir plusieurs fournisseurs ne pas répondre à chaque demande. Les nouveaux entrepreneurs e-commerce se plaignent souvent du manque de réponses de la part des fournisseurs.

Donc, comment faire pour que l’on ne vous ignore pas ? Il y a quelques petites choses à éviter au moment de contacter des fournisseurs pour la première fois :

  • E-mails trop longs : le premier e-mail que vous envoyez à un fabricant doit être clair et précis. Évitez d’en dire trop sur votre histoire et votre expérience. Le premier e-mail devrait être purement destiné à évaluer s’il existe une forte compatibilité entre vous et le fournisseur. Concentrez-vous sur ce qui intéresse vraiment les fournisseurs, comme les détails du produit que vous essayez de « sourcer ».
  • Demander trop d’informations : les demandes ne sont pas toujours faciles à traiter pour le fournisseur. Il est important de demander quelques prix pour plusieurs quantités, mais évitez de demander trop d’informations. Posez vos questions de manière à connaître les détails essentiels, pour pouvoir évaluer s’il existe une compatibilité entre vous et le fournisseur.
  • Mentionner une quantité de commande trop faible : si vous demandez un devis qui est bien en dessous de la commande minimale, vous risquez de ne pas recevoir de réponses de la part des fournisseurs. Si vous ne savez pas vraiment si votre commande est trop petite, envisagez de les appeler rapidement ou de leur envoyer une simple question par e-mail pour connaître d’abord leur commande minimale.

Finalement, si vous contactez des fournisseurs situés à l’étranger, gardez à l’esprit que dans plusieurs cas, ils pourraient bien se servir de programmes de traduction pour traduire votre e-mail, ainsi que leur réponse. Le fait de faire en sorte que vos e-mails soient courts, concis, bien formatés et sans erreurs d’orthographe pourra non seulement aider les fabricants, mais aussi vous permettre de recevoir de meilleures réponses. Aussi, lorsque vous posez vos questions, il est préférable de les numéroter, pour qu’ils puissent facilement répondre à chaque numéro. Cela vous permettra de faire en sorte que la communication soit claire et organisée.

Voici un exemple d’e-mail pour prendre contact avec vos fournisseurs :

Bonjour,

Mon nom est Richard et je représente l’entreprise WYZ.

Je suis intéressé par passer une commande pour le PRODUIT A. J’aimerais juste poser quelques questions au préalable :

  1. Quelle est votre quantité minimale de commande ?
  2. Quel est votre coût par unité pour la commande minimale, et celui pour une commande 3 fois plus importante que la commande minimale ?
  3. Quelles sont les conditions de paiement pour vos nouveaux clients ?

Je voudrais aussi commander un échantillon du PRODUIT A pour vérifier la qualité. Pouvez-vous s’il vous plaît m’envoyer le coût pour l’échantillon en incluant l’envoi à l’adresse suivante :

Richard Lazazzera
80 Avenue Spadina, Étage 4
Toronto, ON, Canada
M5V 2J4

Merci, 
Richard

Comme vous pouvez le voir à partir du modèle ci-dessus, c’est court, concis et le but est de s’assurer qu’il existe une forte compatibilité entre nous. J’ai aussi fait en sorte de commander directement un échantillon, au cas où il existerait en effet une compatibilité. Une fois que j’aurais reçu les échantillons, et s’ils me plaisent, je pourrais à ce moment-là aborder plus de détails ; ils sauront ainsi que je ne suis pas en train de gaspiller leur temps ni le mien.

Négocier Les Minimums

Si c’est la première fois que vous recherchez un fournisseur, vous allez rapidement devoir vous familiariser avec les « quantités de commande minimales », aussi appelées « quantités de commande minimum ». Il n’est pas inhabituel pour un fabricant d’exiger un engagement de votre part, afin que vous achetiez des centaines ou même des milliers d’unités pour votre première commande ; selon le produit et le fabricant en question.

Les quantités de commande minimum sont difficiles à gérer si vous n’avez pas beaucoup d’argent à investir, ou si vous préférez être plus prudent et commencer doucement pour tester d’abord le marché, avant de passer de plus grosses commandes. La bonne nouvelle est que les quantités de commande minimum sont presque toujours négociables.

Avant de commencer à négocier, la première étape est de comprendre pourquoi le fournisseur a imposé un minimum. Est-ce parce qu’il y a beaucoup de travail à réaliser à l‘avance ? Ou peut-être que le fournisseur préfère travailler avec les gros acheteurs ? Le fait de connaître les raisons qui se cachent derrière le minimum vous aidera à mieux comprendre sa position, et vous permettra de mieux négocier ; et de proposer la meilleure contre-offre possible.

Une fois que vous aurez une meilleure compréhension de la position des fournisseurs, vous pourrez offrir une quantité de commande inférieure. Les compromis peuvent inclure : donner au fournisseur une avance pour une commande plus importante, produire de petites quantités à la fois, ou payer un prix plus élevé par unité.

Avez-vous Trouvé Votre Fournisseur ?

Le sourcing de fournisseurs et de fabricants peut être un processus simple, et pour plusieurs personnes, une nouvelle expérience. Trouver les bons fournisseurs est une étape importante pour votre nouvelle entreprise, et ce n’est pas toujours facile à faire. Il est très facile de se décourager si les choses n’avancent pas comme prévu. Mais, dans la plupart des cas, vous devrez simplement faire preuve d’un peu plus de patience et de persévérance pour trouver le partenaire idéal pour votre nouvelle entreprise.

Crédit : Shopify France

https://www.shopify.fr/blog/52714885-sourcing-comment-trouver-un-grossiste-un-fabricant-ou-un-fournisseur-pour-votre-idee-de-produit#:~:text=Vous%20allez%20devoir%20utiliser%20plusieurs,pour%20chacune%20d’entre%20elles.

http://wwww.transvelo.com

Dans un rapport consacré aux perspectives du marché mondial de l’hydrogène vert, l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) classe le Maroc parmi les cinq pays les mieux placés qui seront à même d’être les principaux producteurs d’hydrogène propre, aux côtés des Etats-Unis, du Chili, de l’Arabie Saoudite et de l’Australie.

Pour décarboner l’industrie et réduire les émissions de gaz à effet de serre, l’hydrogène vert est devenu une priorité dans les stratégies énergétiques de nombreux pays, dont les plus développés. Dans un récent rapport, «Géopolitique de la transformation énergétique: le facteur hydrogène», l’IRENA estime que d’ici 2050, l’utilisation de l’hydrogène pourrait atteindre jusqu’à 12 % de la consommation mondiale d’énergie.

L’émergence de cette nouvelle énergie bas carbone devrait également, selon ce document, modifier la géographie du commerce de l’énergie, alors que «le commerce traditionnel du pétrole et du gaz est en déclin». L’hydrogène vert est produit à partir d’électricité renouvelable (éolienne et solaire) par un processus d’électrolyse de l’eau (un procédé qui décompose l’eau en dioxygène et d’hydrogène gazeux). Il se distingue de l’hydrogène «gris», qui est produit à partir de sources d’énergie fossiles.

Le Maroc est à cet égard bien placé pour devenir l’un des principaux pays producteurs et exportateurs d’hydrogène vert au monde, aux côtés des Etats-Unis, du Chili, de l’Arabie Saoudite et de l’Australie, à en croire l’IRENA.

Le Royaume, qui s’est positionné assez tôt sur cette filière, fait partie des pays susceptibles de produire de l’hydrogène vert à faible coût, estime l’agence internationale, en capitalisant sur le potentiel considérable en énergies renouvelables, particulièrement solaire et éolienne, dont il dispose. Le Maroc devrait ainsi passer du statut d’importateur net d’énergie à celui d’exportateur, grâce au développement de l’hydrogène vert.

Le rapport souligne aussi que le Maroc a œuvré à mettre en place un environnement réglementaire favorable au développement de l’hydrogène vert. Une Commission nationale ad hoc a ainsi été créée dès 2019, et une feuille de route dédiée au développement de cette filière a été rendue publique en janvier 2021.

D’ici 2030, prévoit le document, le Maroc envisage un marché local de l’hydrogène de 4 térawattheures (TWh) et un marché à l’export de 10 TWh qui, cumulés, nécessiteraient la construction de 6 GW de nouvelles capacités renouvelables et soutenir la création de plus de 15.000 emplois indirects.

Grâce à ces atouts, et à sa proximité géographique avec l’Europe, le Maroc est naturellement courtisé par les géants du Vieux Continent qui cherchent à sécuriser leur approvisionnement futur en hydrogène vert. L’IRENA rappelle ainsi que l’Allemagne a conclu des accords bilatéraux sur l’hydrogène vert avec plusieurs fournisseurs potentiels, dont le Maroc.

Ces accords bilatéraux entre Etats fournisseurs et Etats importateurs vont se multiplier à l’avenir, contribuant à redessiner la carte de la géopolitique énergétique, telle que nous la connaissons actuellement.

«Les pays qui réussissent à devenir de grands exportateurs d’hydrogène vert et de carburants dérivés devraient également gagner en importance géostratégique», résume l’IRENA dans son rapport.

En septembre dernier, le cabinet McKinsey avait estimé dans un rapport que le Maroc pourrait capter jusqu’à 4% de la demande mondiale en molécules vertes.

Par Amine Kadiri

Crédit : Le360

https://fr.le360.ma/economie/hydrogene-vert-le-maroc-futur-leader-mondial-affirme-lagence-internationale-des-energies-253233

http://wwww.transvelo.com

6 CONSEILS INCONTOURNABLES À SUIVRE POUR DEVENIR UN AUTO-ENTREPRENEUR À SUCCÈS

Les auto-entrepreneurs qui ont réussi dans la vie ne sont pas nés talentueux, ils le sont devenus en développant leurs compétences dans des domaines clefs qui leur ont permis de réussir.

Read More