6 CONSEILS INCONTOURNABLES À SUIVRE POUR DEVENIR UN AUTO-ENTREPRENEUR À SUCCÈS

UN AUTO-ENTREPRENEUR À SUCCÈS

Les auto-entrepreneurs qui ont réussi dans la vie ne sont pas nés talentueux, ils le sont devenus en développant leurs compétences dans des domaines clefs qui leur ont permis de réussir.

Voici une liste des principales choses que vous devez savoir si vous voulez réussir dans l’auto-entrepreneuriat, vous comprendrez vite que tout est lié.

DÉVELOPPEZ VOTRE ESPRIT D’ANALYSE ET VOTRE CAPACITÉ À PRENDRE LES BONNES DÉCISIONS

Qu’il s’agisse du marketing, de la conception d’un produit ou de la mise en place d’un service, de sa publicité ou de sa vente, vous devez être capable de prendre les bonnes décisions seul, car engager des spécialistes pour vous conseiller sur les bases va vous coûter très cher, et il existe peu d’auto-entrepreneurs qui se lancent en ayant déjà des fonds.
 Pour économiser un maximum de temps et d’argent, il vous faut les bases dans divers domaines de compétences, ce qui nous amène au point 2.

AUGMENTEZ VOS CAPACITÉS ET VOS CONNAISSANCES POUR POUVOIR FAIRE UN MAXIMUM VOUS-MÊME, SANS DEVOIR PAYER UN EXPERT

Vous devez disposer des compétences de base en marketing ou en communication,  quelle que soit votre activité. Premièrement, vous ne pourrez pas payer un expert pour le faire à votre place. Ensuite, les bases peuvent s’acquérir très rapidement en lisant 1 ou 2 des best-sellers d’Amazon. Cela vous coûtera environ 20 euros en livres et quelques jours de lecture, et vous permettra d’éviter les pièges et les erreurs les plus fatales pour votre auto-entreprise. Votre produit ou service peut être le meilleur au monde, si vous ne savez pas le vendre, il ne se vendra pas.

DÉVELOPPEZ VOTRE RÉSEAU DE CONTACTS ET VOS RELATIONS AMICALES POUR OBTENIR L’AIDE D’AMIS EXPERTS DANS LEUR DOMAINE

Il y a des connaissances qui vous prendront trop de temps à acquérir, ou qui tout simplement peuvent ne pas vous intéresser du tout. Avoir un réseau de contacts bien entretenu vous ouvrira bien des portes. Si vous rendez des services à vos amis, ils vous en rendront en retour. C’est comme ça qu’un ami à qui vous avez rendu service pensera à vous un jour si sa boîte recherche les service de quelqu’un qui a vos compétences. Peut-être même qu’il vous recommandera à ses amis qui recherchent quelqu’un proposant votre produit ou vos services. C’est aussi comme ça que vos amis ingénieurs au chômage peuvent accepter de développer pour vous un site ou une application le temps de trouver un emploi. Je donne ici des exemples classiques mais cela va bien au delà de ça, je sais que sans certaines personnes de mon réseau je n’aurai jamais pu lancer mon site d’informations sur le crédit. Ce qui est important pour bien entretenir son réseau de contact, c’est de s’intéresser aux gens que vous rencontrez et de garder un bon contact avec eux, même si vous ne les fréquentez pas directement. Pour faire ça efficacement, il vous faudra devenir quelqu’un possédant un minimum de charisme et de compétences sociales…

SOYEZ CHARISMATIQUE

Ce trait de caractère qui veut à la fois tout et rien dire est une qualité qui vous servira dans absolument tous les domaines, que ce soit professionnels ou relationnels dans la vie de tous les jours. Dans la société, ce ne sont pas les personnes gentilles, aimables, polies qui se distinguent le plus, mais celles qui sont sûres d’elles, prêtes à aller de l’avant, et qui n’hésitent pas à faire les choses. Si vous êtes timide et renfermé, vous pourrez difficilement vous lancer à votre compte, même si vous êtes très talentueux, car les gens auront peu confiance en vous et penseront que vous échouerez. Ou ils vous prendront pour un pigeon qu’ils peuvent arnaquer, ce qui n’est pas mieux. Notez que l’on peut être charismatique tout en étant gentil, aimable et poli, ce qui n’empêche pas de savoir dire « non » lorsque c’est nécessaire et de ne pas se laisser marcher sur les pieds. Dans ces conditions-là, vous échouerez peut-être, mais ce ne sera que pour vous relever et reprendre votre périple.

AYEZ UNE VOLONTÉ DE FER, SOYEZ TENACE, MAIS APPRENEZ AUSSI À LAISSER TOMBER QUAND LA SITUATION L’IMPOSE

Quand un projet n’a pas le succès escompté, ne vous dites pas simplement qu’il finira bien par marcher : il ne faut pas foncer tête baissée. De même, ne laissez pas tomber dès que le moindre problème survient. Soyez tenace, cherchez les erreurs, corrigez les, et repartez de plus belle. Utilisez vos capacités d’analyse et vos compétences (point 1 et 2) pour revoir vos estimations. S’il devient clair que votre projet ne peut être adapté ou sauvé, mettez le de côté le temps de trouver de l’inspiration ou des moyens, ou laissez tomber. Si vous vous acharnez à continuer alors que vous savez très bien au fond de vous que ça ne marchera pas, alors vous échouerez. N’espérez pas que les choses changent par magie. Un excellent proverbe dit :  » Si vous faites toujours la même chose, attendez-vous à obtenir ce que vous avez toujours obtenu ». Le changement (positif) s’amorce, se crée, il ne subvient pas comme par magie. Si vous avancez en ligne droite dans un projet qui ne marche pas, vous foncez droit au mur. Ce qui nous mène au point 6…

APPRENEZ À VOUS ADAPTER EN PERMANENCE, TESTEZ LES LIMITES DE VOTRE PROJET À CHAQUE ÉTAPE ET NON À LA FIN

Parfois, l’hypothèse de base à l’origine de votre projet est bancale, et vous ne vous en rendez compte que par la suite. Cela ne veut pas dire que votre projet perdu pour autant. Si vous vous rendez compte que le public ciblé ne veut pas de votre produit ou n’en a pas besoin, commencez par voir si vous ne pouvez pas adapter votre produit, ou changer de public cible. Cela demande de réfléchir à votre produit ou service en continu, et de s’adapter à chaque tournant. Si vous allouez un budget à votre projet et que vous allez jusqu’au bout pour vous rendre compte à la fin qu’aucun client n’en veut, vous aurez tout perdu. Imaginez que êtes fabriquant d’ours en peluche rose. Si vous en créez une quantité énorme, et que vous constatez après coup que la demande était en fait pour les ours en peluche blancs car elle a changé le temps que vous montiez votre projet, vous aurez l’air malin… Si vous commencez à concevoir vos ours en peluche et que vous vous rendez compte de l’évolution de la demande, vous pourrez vous adapter. Il suffit de peu des fois pour transformer un échec en une réussite.

Crédit : Le Journal du Portage Salarial par Ayoub El Amrani

https://www.leportagesalarial.com/conseils-devenir-auto-entrepreneur/